Dans un poulailler à Bécasses avec Michel Gélinas

Diva à l'arrêt. Crédit photo: Michel Gélinas

Michel Gélinas est le fondateur du club des bécassiers du Québec et l’instigateur du baguage de la bécasse au Québec. Il a toujours eu des braques français, d’abord de type pyrénéen et actuellement de type Gascogne. Au printemps 1976, il a importé le premier Braque français en Amérique du Nord, il s’agissait de Maffia de l’étang du Marcenac, « KIM ».

Michel enregistre et documente toutes ses sorties de chasse sur un dictaphone. Voici donc le résumé d’une belle sortie sans fusil en octobre dernier :

Lundi 6 octobre 2014

Ce matin c’est un peu frais, par contre c’est ensoleillé. Aujourd’hui, chasse photo sans arme à feu.

Sur ce terrain il y a quelques jours, les bécasses étaient rares. Cette rareté est sans doute due au fait que les bois sont secs. Deux jours avant d’être sur ce terrain, le 4 octobre. Il y a eu de la pluie toute la journée. Cette averse était la bienvenue, pour humidifier les bois. Où je suis actuellement j’ai de beaux souvenirs en période de chasse. Diva est en action, je la regarde travailler le beeper « arrêt » est en fonction. Je vais servir ma chienne une bécasse s’envol.

Elle reprend sa quête, il y a quelque chose qui m’intrigue dans son comportement. C’est un peu comme ci elle était désorientée, en suivant au sol une odeur pour finalement « tomber » a l’arrêt. En me dirigeant au beeper je remarque au sol, il y a plusieurs miroirs. Diva est toujours figée, je la regarde dans cette position et prends une photo. En m’approchant de Diva il y a un doublé, WOW ! Quelle belle surprise ! C’est sans doute pour cette raison qu’elle a été leurrée et ne savait pas quoi faire. Aller à gauche à droite ? Durant toute cette implication, il y a eu beaucoup d’émotion à observer concernant cette prudence de ma braque française.
Une troisième bécasse au pied ultra léger est partie devant mon chien. En regardant ma femelle travailler, j’ai fait lever une bécasse. Nous sommes allés relocaliser cette bécasse, beaucoup de pistage pour finalement bloquer cette rebelle. Une autre arrête, à son envol le coup de feu aurait été simple.

Encore une fois le beeper est en mode fonctionnelle « arrêt ». Je suis allé servir Diva, et le scolopax minor s’est envolé face au soleil. Un autre arrêt, encore un doublé, quelle chance d’observer ces doublés. J’ai apprécié voir le travail de ma femelle, qui a bien négocié ces deux oiseaux. Il y a eu des bécasses au pied léger, ce type de comportement fait partie de la chasse. Plus elles sont difficiles d’accès plus je m’amuse. Il y a eu une belle coopération de ma femelle Diva. Mes yeux ont été choyés de voir ce grand nombre de bécasses en seulement 30 minutes sur ce terrain. Sans le savoir, nous sommes allés dans un vrai « poulailler » à bécasses.

Voici une vidéo tournée par Tom Bartolj. Vraiment une belle rencontre avec le passionné et amoureux de la bécasse d’Amérique qu’est Michel Gélinas :

Nous voulons remercier Michel Gélinas de sa collaboration. Visitez aussi le site web de Michel Gélinas.

N’hésitez pas à nous laisser vos commentaires au bas de nos articles de blogue, on veut votre feedback!

Submit a comment